Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Non.. remporter des prix ne fait pas de vous un Entrepreneur

Andréas Koumato 14

Non, chère jeunesse tchadienne et africaine, remporter des prix et des compétitions de startups ne fait pas de vous un Entrepreneur. Et je pense aussi que ceux qui vous disent que vous l’êtes juste parce que vous avez remporté tel ou tel prix ne vous rendent pas sincerement service. Mon point dans cet article est simple, un Entrepreneur pour moi n’est pas celui qui est dans une quête perpétuelle de visibilité, de reconnaissance ou de gloire piégé dans un cercle infernal de concours mais plutôt celui qui a simplement identifié un besoin, un problème dans la société et qui veut y apporter une solution innovante avec un modèle économique bien définit, et qui persévère parfois même avec les moyens de bord et parfois même loin des regards, communiquant plus sur son produit que sur sa personne, pour toucher un plus grand nombre de personne avec sa solution.

Mossosouk.com remportant un prix lors de la compétition #FaceTheGorillas à l’édition 2018 du Transorm Africa Summit à Kigali, au Rwanda.

Bien de concours et compétitions de jeunes entrepreneurs et startuppers sont maintenant légion dans nos flux d’actualité sur les réseaux sociaux, des programmes d’accompagnement et d’incubation avec des prix, des financements et de la visibilité à l’appui sont maintenant la nouvelle donne sur notre continent promettant reconnaissance, quelques moments de gloire et de visibilité médiatique à notre jeune génération. Jeune génération qui pour le rappeler évolue dans un environnement parfois extrêmement difficile où le chômage est endémique, et qui souvent oublié des politiques publiques dans certain pays, n’a pas d’autres choix que d’initier une activité pour s’auto-employer, se prendre en charge et voire prendre en charge les gens autour d’elle. Et c’est à cette jeune génération qu’un dangereux piège se présente, celui de flater la fragilité de son ego avec des titres comme startuppers de l’année, des 30 jeunes de moins de 30 ans qui font ceci ou bouger tel espace, des programmes de jeunes leaders Africains de puissances étrangères et bien d’autres qui le fait tomber dans une euphorie, une dopamine de j’aime et de félicitations sur ces publications, le faisant penser qu’il est arrivé au sommet de la montagne alors même qu’il n’a pas encore commencer à l’escalader.

Mon point ici n’est pas de forcement remettre en cause les prix et les compétitions qui peuvent, il faut le dire, aider ceux qui ont surtout déjà commencé leurs projets et dont les financements peuvent aider à couvrir les charges pour survivre dans leurs environnements bien souvent hostiles. Même si, il faut aussi le reconnaitre, que certain de ces programmes sont véritablement en eux-mêmes des startups avec des modèles économiques bien définit cherchant aussi à plaire à des heureux donateurs et qui malheureusement profitent souvent de la misère des jeunes entrepreneurs à accompagner pour se donner une certaine visibilité ou se faire une peau neuve de sauveurs.

Le prix de l’innovation numérique remporté par Mossosouk

Mon point ici est plutôt de dire à tous mes confrères entrepreneurs qui se sont déjà lancés et ceux qui veulent se lancer que le salut ne se trouve pas dans notre visibilité, et que nous devrions plutôt plus penser à des besoins à remplir, des problèmes à résoudre, des produits à concevoir, des clients à satisfaire, des vies à améliorer, des équipes à encourager, des ressources à gérer, notre entreprise à faire grandir et enfin des nations à transformer si nous voulons véritablement mériter qu’on nous appelle des entrepreneurs. Sinon, désolé si mes mots peuvent heurter certaines sensibilités, nous sommes justes que des usurpateurs qui sont tombés dans le piège de la dopamine de la reconnaissance et de la visibilité sans avoir un quelconque impact réel sur le terrain pour améliorer les conditions de vies de nos concitoyens.

La compétion innovante de startups Get In The Ring dont la finale s’est déroulée à Singapour.

Je suis moi-même, bien que novice encore je dirais, un entrepreneur depuis maintenant trois ans et demi avec notre startup de e-commerce Mossosouk.com, la première au Tchad connectant vendeurs et acheteurs avec une plateforme web et mobile et un service rapide de livraison à domicile, et après avoir aussi eu une petite expérience à remporter quelques prix ça et là et faire bien nombre d’erreurs, j’aurais surement aimé tomber à mes débuts sur un article qui me parlerait de tout cela avec aussi beaucoup de d’honnêteté sur le sujet. Ce qui m’aurait pu faire gagner en temps, en ressources, en concentration et surement en résultats. Mais ceci n’empêche qu’il n’est pas tard d’en proposer un. C’est en réalité une des raisons aussi qui m’a amener à écrire cet article pour surement aider quelqu’un quelque part.

A Mossosouk, lors de nos formations phares appelées « Devenez un Entrepreneur Digital », nous ne cessons de repeter à nos participants que « 1000 FCFA gagné chez un client, est 10 fois mieux que 10 000 FCFA gagné chez un investisseur ou voir même par un prix« , un projet qui ne dépend que de prix et compétitions pour survivre doit se remettre en question, que nous devrions plutôt faire de l’acquisition, la satisfaction et la fidélisation des clients notre priorité absolue et non la recherche des prix, compétitions et financement. Paradoxalement c’est quand nous mettons en priorité les clients que ces derniers aussi arrivent. Mon conseil pour ceux qui viennent de se lancer, passez plus de temps à descendre sur le terrain pour construire votre projet, à créer votre prototype (MVP), et tester votre modèle économique, à être attentif aux feedbacks de vos clients et améliorer vos produits et services même si c’est avec les moyens de bords que de se préoccuper à apparaitre sur la liste des 100 jeunes qui font bouger votre pays.

Je souhaite sincèrement bon courage à tous ceux qui ont entrepris en ce moment ou qui souhaiterais bien entreprendre un de ces quatres. Merci et bon courage à vous les nouveaux lecteurs de ce premier article de notre nouveau blog, et nous espérons vous être encore plus utile avec bien d’autres articles à venir. Merci de liker notre page et de partager cet article si vous l’avez aimé et à très bientôt. 🙂

  1. sigui pouidankreo sigui pouidankreo

    Je valide a 100% cette observation , il ya un reel danger qui guette les entrepreneurs que nous sommes, addiction , dépendance = echec assuré, rare sont des projets qui ont réussi après l’obtention d’un prix parce que délaissé les porteur se livre dans d’autres projet pour competir sans allez au bout du premier, celui qui est honnête doit prendre en compte cette analyse, l’entrepreunariat est une montagne russe, si j’avais rencontré un mentor d’expérience pour me guidé il ya 15 ans en arrière je me serai passé de beaucoup d’erreurs mais hélas j’en ai vue de toute les couleurs en termes d’échecs, cela ma forgé malgré tout ; c’est un mal nécessaire et j’ai contribue a evite plusieurs erreur et piège au cadets, personnellement je prends ces conseil avec beaucoup d’humilité.

  2. Youssouf May Youssouf May

    Super intéressant l’article. J’adhère sur bon nombre d’affirmations. Il serait aussi très intéressant, à mon avis, de penser à être plus disserte sur la question d’un manager et un entrepreneur. Souvent les jeunes entrepreneurs n’arrivent la corrélation entre les deux.

    Merci!

  3. Hamidou mboura Hamidou mboura

    Tres brillant ce temoignage. Merci des conseils.

    • Preston Preston

      Honnête, et vient à point nommé. Bravo Andreas. J’espère que ça édifiera plus d’un.

      • Chaibou Boubacar Niandou Chaibou Boubacar Niandou

        Je suis d avis avec vs, car plusieurs entrepreneurs pas ts leurs tps a changé de projet pr juste remporté des prix ,or ils ne maitrisent ni le projet initial mais aussi les projets qui suivent. Et encore n’arrive mm pas a identifié leurs besoins en financement complémentaire.

        • Je pense que dorénavant ont devrait exigé ds les compétitions qui livrent des gros sommes :le prototype ou attestation de bonne fin par les service, et le besoins des financement additionnel pr le développement de l entreprise et surtout exigé les pièces justificatifs et un lien de vérification de l’utilisation de ces prix

  4. Agri-Urbaine Tchad Agri-Urbaine Tchad

    Très bon témoignage et merci pour la motivation.

  5. Nar6 MADJIMBAYE Nar6 MADJIMBAYE

    J’attendais cet article de toi il y a fort longtemps. Nous voudrions un impact réel de nos entrepreneurs dans notre société. Pas ceux qui vivent de competition en competition.
    Vivement, je souhaite lire les prochain articles.

    Courage Andréas…

  6. Hassan A. Maroua Hassan A. Maroua

    Suis trés ravis d’apprendre qu’un jeune entrepreneur Tchadien brille a l’exterieur et remporte un prix non seulement a son nom propre mais au nom de tous les jeunes entrepreneurs ou souhaite entreprendre sur place, honnetement un maxi chapeau pour toi.

    Temoignage motivant, « validé »

  7. Je découvre le blog et mossossouk. je suis plus que ravie de voir que le domaine de entrepreneuriat est plus qu’actif au Tchad et surtout qu’il est porté par des jeunes qui ont le cœur tourné vers le bien des autres et non des intérêts personnels. Je suis très édifiée par ces conseils. Keep it up!

  8. Hebath Hebath

    Tres bel article, merci pour ce partage tres pertinent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *